Mai 29 2010

Les Grands BLANCS

Luc Fertin

Vidéo : Les 2cv en Alsace

Les grands blancs sont libres, chaque année, ils traversent le pays, fuient le froid puis reviennent aux beaux jours ou les attendent leurs nids douillets, élevés et fortifiés.

Nous aussi, avec nos anciennes, nous nous approprions cette forme de migration et venons 2 à 3 fois par an, au printemps ou à l’automne dans cette superbe région qu’est l’Alsace.

 Notre circuit, nous l’avons baptisé, la route des « Grands Blancs », en hommage bien sûr aux cigognes mais aussi à cette délicieuse boisson qu’est le vin d’Alsace et à ses vignerons.

 

Ces hommes et ces femmes qui ont su marquer leur territoire d’un certain art de vivre, allaint qualité, beauté, authenticité et identité.

 La route des grands blancs c’est également un chemin multi couleurs, aux maisons jaunes, bleues, ocres et parfois rouge que nous découvrons au grès du rallye dans les villages qui se suivent mais ne ressemble guère !

 Au menu : pause café et kouglof, blind test des 3 bières !, arrêt déjeuner dans une Winstub, dégustation chez un viticulteur, et check point surprise au palais du pain d’épices.

La route des grands blancs réserve pleins d’autres surprises au départ d’Obernai, d’Ottrot , d’Oswald ou de Strasbourg (possibilité de finir au musée automobile de Mulhouse)


Mai 29 2010

Royale DEUCHE

Luc Fertin

6h00 Samedi matin, le soleil fait exploser de lumières les grilles du château, la place d’armes est vide, bientôt la cavalerie prendra ses marques et la journée pourra véritablement commencer.

Pour l’instant, seul un énorme camion, garé en double file aux abords du château décharge sa livraison et crée un semblant d’animation dans les rues désertes de Versailles.

7h00 : La cavalerie est prête : alignées, capot levé saluant un énigmatique colonel, les derniers préparatifs sont en cours et le chef mécanicien valide une dernière fois chaque véhicule, les 29cv du moteur pourront bientôt amorcer cette balade tant attendue.

8h00 : La place d’Arme s’anime enfin et le soleil illumine maintenant la façade du château, les clients étonnés, surpris, presque interloqués prennent place derrière les grands volants de fer, presque trop jeunes par rapport au veilles pierres qui les entourent !

Objectif de la journée : découvrir la vallée de Chevreuse, l’abbaye des vaux de Cernay et finir enfin au musée Monet de Giverny, aujourd’hui, en 2cv, il faut la journée, au temps de Louis XIV, il fallait également une bonne journée :

La 2cv n’est pas une voiture mais un art de vivre !