Sep 28 2011

DE L’AIR A LA TERRE

Luc Fertin

Les 2cv sont matinales !

Même voitures, différent contexte. Les 2 pattes ont quitté le Pays Basque pour se rendre cette fois dans le bordelais.

7 véhicules sont garés devant le château de Sales et attendent leur équipage qui arrivera cette fois… par les airs !! Oui oui, la première moitié de leur mâtiné est consacrée à la découverte de cette magnifique région depuis une montgolfière et d’assister au lever du soleil sur les vignes les plus visitées du monde.

...et voila comment ils arrivent !

Nous seront chargé aujourd’hui de la 2ème partie. La visite de ces mêmes vignes depuis la terre, au cœur même de ce patrimoine mondial, inscrit à l’UNESCO.

Les 2cv devant le Château de Sales...

...prêtes à partir !

Voila, ils ont atterri et c’est d’un pas encore chancelant (émerveillement ? vertige ? mal de l’air ?) qu’ils se dirigent vers les voitures. Juste le temps pour eux d’assister au briefing et pour nous d’être les témoins des talents d’orateur anglophone de Luc. Ils s’installent… et découvrent la pédale d’embrayage ! Et oui, ils sont américains et conduisent pour la majorité d’entre eux des automatiques !

C’est donc avec beaucoup d’appréhension, pour eux comme pour nous, que nous voyons les 2cv prendre la route.

Il n’a fallu que très peu de temps pour nous rendre compte qu’ils s’en sortaient à merveille et qu’ils prenaient vraiment plaisir à la conduite un peu spéciale de la « deuch »… et c’est au son des klaxons du cortège jaune que les rues de St Emilion s’animèrent ce jour-là.

Après la découverte des châteaux mondialement reconnus comme Pétrus ou Cheval Blanc, rendez-vous leur était donné à Castillon-la-Bataille pour un dîner aux chandelles dans une cave au beau milieu des tonneaux où, c’est sûr, tous se sont échangés leurs histoires de pilotage et leurs aventures avec la légende de l’automobile.

Dernière étape à Castillon la Bataille


Sep 16 2011

Un rallye deuch ?! Jamais fait !!

Luc Fertin

explications avant le départ

les 2cv jaunes sont prêtes !

Fraichement arrivé au sein de l’équipe Sud’Emotion comme stagiaire, laissez-moi prendre la plume et vous faire part de ma première expérience.

Jeudi, 2h00, parking de l’hotel à Anglet. Il fait chaud et la flotte de 2cv jaunes garées en épis étincelle, comme neuve. Ces demoiselles sont intactes !

La journée s’annonce chargée, sympa…et jaune !!

A l’arrivé du groupe, 32 personnes, chaque équipe prend possession d’un véhicule…erreur ! Un rallye 2cv ne s’improvise pas, certains conseils sont nécessaires. Le briefing est donc de rigueur. Juste le temps de montrer comment ouvrir la capote et d’expliquer qu’il ne sert à rien de chercher la 5ème, les participants s’installent à bord et découvrent leur fameux road book.

Toute l’originalité de ces rallyes est contenue dans ce livret. Véritable centre de gravité de cette activité et créateur d’une forte cohésion au sein des équipes, il va leur permettre de suivre l’itinéraire prévu, mais également de leur rapporter des points. En effet, ce road book est rempli d’énigmes et de jeux mettant nerfs, physique et mental à rude épreuve, dans le but de faire remporter l’équipe. Il contient également des histoires ou des anecdotes de la région visitée afin de rendre cette expérience la plus unique possible.

Ca y est, c’est le grand départ pour le groupe et dés le début, il est facile de reconnaître les compétiteurs ou ceux qui, au contraire veulent prendre le temps de prendre le temps au volant de ces dames et de flâner, capote ouverte sur les sublimes routes du Pays Basque, ce qui correspond plus, à mon sens, à l’esprit « deuch ».

Leur itinéraire est simple Anglet-Espelette-Saint Jean de Luz-Hendaye, mais leur road book les fait passer par les plus belles routes de la région, à travers la forêt ou au bord de l’océan. Chacune de leurs étapes est marquée par une activité ayant rapport avec le Pays Basque, comme par exemple à Espelette, le fameux village aux piments rouges, dans une des boutiques du village où est proposé une dégustation de produits régionaux, mais aussi des challenges, comme le tir à la corde où les équipes doivent tracter leur propre véhicule !

Lors de notre étape à St Jean de Luz, sur la corniche, nous avons même eu la plaisir de participer au show de la patrouille de France pour une expérience encore plus unique !!!

Il est fascinant de voir les gens au volant de ces engins jaunes d’une autre époque retrouver des souvenirs d’enfances pour certains ou découvrir la légende qu’est la 2cv pour d’autres. Quoi qu’il en soit, la simple vue de ces voitures jaunes déambuler sur les routes entraine curiosité, sourires, souvenirs, émotions, nostalgie parfois… je suis déjà fan !